Articles

Chapitre 23 - Loreline

Image
Il est 14h55 à l'immense pendule de l'anti-chambre du bureau du Maître de la Guilde Verte. Cette anti-chambre est un peu le pendant ordonné au chaos qui règne de l'autre côté de la cloison. Loreline n'est pas souvent venue visiter son Coopteur dans son bureau mais elle est a chaque fois saisie par le contraste entre l'anti-chambre et le bureau. Elle se tient au centre de la pièce, les murs sont tapissés d’étagères peuplées d'ouvrages d'hier et d'aujourd'hui sur l'Alchimie, l'Archalchimie et la Magenstria, deux bureaux en bois se font face et encadrent l’accès au bureau du Maître de Guilde dont la porte est flanquée de part et d'autre de bibliothèques murales du sol au plafond. À cet instant un seul des bureaux, celui de gauche, est occupé par Sythi, une des Tvish aux fonctions mystérieuses pour Loreline mais qui semble assumer un rôle de consignatrice auprès du Maître de Guilde. Loreline s'approche de la porte tout en gardant l’œil su

Profil de personnage : Tara

Image
  Nom : Taransyrr Surnom : Tara Age : 11 ans Cheveux : auburn Yeux : bleus Statut : Pracandhanari Lieu de résidence : Temple Tvish, Palais de Paraval Personnalité : indépendante, intrépide, rebelle Mère : Shalir Père : Gorgajil Meilleure amie : Silamasi (Sila)

Chapitre 22 - L'Ermite

Image
Griffonné au crayon, carnet d’ascèses, page 48.     Pour toutes les fois où j'ai lâché ta main     Pour toutes les fois où je t'ai abandonnée     Pour chacun de ces moments où j'étais loin     Pour ces instants où je n'avais rien à donner     Pour tout ce que tu espérais de moi     Pour tout ce que tu voyais, que je n'étais pas     Pour t'avoir volé regards, sourires et joie     Pour toutes mes faiblesses, mes faux pas     Pour mes colères, mes insultes, ma haine de moi     Pour mes tentatives échouées de rédemption     Pour avoir imprimé sur tes joues la marque de mes doigts     Pour mon incapacité à te demander pardon     Pour les promesses que je n'ai jamais tenues     Pour ma bassesse, pour mon chantage     Pour tes nombreux espoirs que j'ai déçus     Pour toutes les fois où je t'ai prise en otage     Pour la lâcheté de l'homme que j'ai cru être     Pour toutes les fois où tu m'as montré la voie     Pour ce soir d'hiver où j'

Chapitre 21 - Tara

Image
Si la Pracandhasenamukha savait tout ce que les petites Tvish font de leur temps libre, elles chargeraient davantage leur emploi du temps... Ou alors, c'est une manière de les mettre à l'épreuve... Tara s'interroge tandis qu'elle avance telle une funambule sur les poutres étroites perchées à 15 mètres de hauteur sous les toits des quartiers de haute sécurité abritant les locaux des soins aux créatures magiques de la Guilde Jaune. Chaque espace a été aménagé en fonction de l'animal qui peut y trouver refuge et reproduit au plus près son habitat naturel. Tara, flanquée de Sila, se trouve actuellement en haut de la salle de soins des griffons ou l'un d'entre eux est actuellement hébergé pour cause de blessure à l'aile. La pièce est boisée d'arbres naturels et reproduit à s'y méprendre une forêt miniature. Les deux Tvishons se sont mis en tête d'approcher le griffon, mais au lieu d'en demander la permission officielle, elles ont préféré jouer

Chapitre 20 - Sebastian

Image
La porte de la serre aux papillons sitôt refermée, Sebastian sent son estomac grommeler et se rappeler à son bon souvenir. Il prend une gorgée d'élixir de Kargasok pour lui couper l'appétit, le temps d'aller s'attabler devant un déjeuner savoureux au restaurant du Temple. Il pense avec nostalgie au porridge de son enfance. D'origine Écossaise, il a grandi juste avant l'Apolytocratie et a connu l'Ancien Monde, son père était alcoolique et violent, sa mère était timide et effacée. Le plus jeune de la fratrie, Sebastian avait commencé très tôt a s'imposer, a affronter ses frères plus grands et costauds que lui, a prendre la défense de sa mère, même lorsque cela devait lui valoir les coups qu'elle aurait pris s'il ne s'était pas interposé. Il n'avait jamais compris pourquoi ses frères n'avaient pas eu à cœur l'action juste, pourquoi ils avaient laissé faire, pensant d'abord à leur sécurité avant de considérer celle de leur mère. C

Chapitre 19 - Elorya et Suratiel

Image
Les lendemains de fête font souvent l'objet d'aménagements horaires et comme les Fêtes Archimagistérales sont nombreuses, les Archalchimistes connaissent suffisamment leurs responsabilités pour savoir quand ils ont du travail et quand se reposer. Si Suratiel est matinal, Elorya est du soir et comme ils se sont couchés tard la veille, Elorya est encore au lit tandis que Suratiel, réveillé à l'aube, quelle qu'ait été son heure de coucher, a déjà vaqué à ses nombreuses occupations, notamment nourrir et soigner le griffon blessé qui est actuellement hébergé dans une des pièces de haute sécurité dévolues aux soins des créatures magiques dans les quartiers de la Guilde Jaune.    Suratiel passe la tête par la porte de la chambre et voit Elorya remuer sous la couette, il questionne à mi-voix : - Elorya, tu dors ? - Oui, répond-elle en riant, viens ! Il tire un des deux rideaux pour faire entrer un peu de jour dans la pièce et s'assoit à coté d'elle sur le bord du lit, e

Chapitre 18 - Victor

Image
Les premiers jours d'une nouvelle situation de vie sont toujours déroutants, étranges et accompagnés d'une acuité de conscience particulière. D'ailleurs lorsqu'on se souvient de ses années d'école ou de son premier emploi, on revoit bien souvent le premier jour, c'est celui qui marque le plus car tout est nouveau, tous les sens sont submergés par les nouvelles informations a traiter et la conscience est ancrée dans l'instant présent. Lorsqu'on fait la même activité tous les jours, tristement, on perd de cette capacité d'ancrage car l'esprit glisse dans le réflexe et l'habitude. C'est ainsi qu'on perd de vue le merveilleux de l'existence. Mais c'est quelque chose que Victor refuse farouchement. Au Temple, chaque jour est unique et ce matin est tout particulier puisque c'est le premier jour de ses nouvelles fonctions aux terrasses qui bordent le Temple Tvish et les tours adjacentes. Victor réalise qu'il connaît bien peu